Articles archivés

Deux ascenseurs pour un bâtiment de la cité.

Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives

Deux ascenseurs vont être créés à l’extérieur du bâtiment. Une coursive à chaque étage permettra d’accéder aux logements par les nouvelles terrasses. L’architecte choisi par la SNI est Espace Architecture à Saint-Avold.

C’est une résidence qui vieillit bien, mais elle date tout de même des années 50. Après les travaux, elle n’aura rien à envier au confort d’un bâtiment neuf. » Jean-Paul Merlo, directeur général de la SNI Sainte-Barbe, est fier de présenter son nouveau projet de réhabilitation : l’une des résidences de la Cité de Rouhling. Plus précisément le bâtiment D, allant du 14 au 18 de l’avenue Pasteur.
Accessibilité et confort

La façade ne sera pas touchée, celles des résidences de la Cité ayant déjà bénéficié d’une rénovation et d’une isolation thermique il y a trois ans. En revanche, l’aspect extérieur sera tout de même grandement modifié. « Notre objectif est l’accessibilité et le confort. Au départ, nous ne voulions ajouter que les ascenseurs, mais nous nous sommes rendu compte que nous pouvions aussi améliorer le confort en créant de plus grandes terrasses », ajoute Adrien Castagna, directeur opérationnel chez SNI.
Deux ascenseurs

Deux ascenseurs seront ainsi créés en extérieur, à l’arrière du bâtiment. Ils desserviront les 50 logements des cinq étages de la résidence. Tout le bâtiment sera accessible aux personnes à mobilité réduite. « Nous avons une population vieillissante parmi les locataires. Certains seniors peuvent avoir des difficultés à monter les étages. Ces travaux vont changer la vie des occupants, même des plus jeunes, ceux qui subissent les marches avec des poussettes ou leurs courses », explique Jean-Paul Merlo.
Terrasses plus grandes

Des coursives extérieures permettront de rejoindre les logements au niveau des balcons qui seront remplacés par des terrasses privatives de 12 à 15 m². « Avant, il s’agissait de petits balcons d’environ 80 cm de large. Ils seront détruits », explique Sabino Ansalone, responsable du projet.

Un contrôle d’accès pour l’ascenseur sécurisera son usage et des brise-vue seront installés entre chaque logement. « Il y aura certes une légère perte de luminosité, mais qui sera largement compensée par l’attrait de la terrasse », rassure Adrien Castagna.
52 places de parking

Toujours côté sud, 52 places de parking seront créées afin d’accéder directement aux ascenseurs. « Le parking sera à la place de l’actuelle pelouse, mais une bonne partie des espaces verts sera conservée », assure Jean-Paul Merlo. Il ne sera ainsi pas nécessaire de contourner le bâtiment. Les places existantes, à l’avant, resteront malgré tout utilisables. 
À l’intérieur aussi

L’intérieur ne sera pas laissé pour compte, notamment la salle de bains où les baignoires seront remplacées par des douches, plus pratiques. L’électricité sera également refaite, les portes des balcons changées, des ventilations plus performantes installées. Autant d’équipements labellisés pour personnes à mobilité réduite.

Des travaux qui seront contraignants durant quelques mois pour les locataires mais qui, une fois terminés, leur changeront la vie…

Source : Le Républicain Lorrain